Le triton crêté

Le triton crêté (Triturus cristatus) est une espèce très rare en Europe qui est donc extrêmement protégée. Le Natur- & Geopark Mëllerdall est l’un des rares endroits au Luxembourg où on le trouve encore. On accorde par conséquent beaucoup d’importance à la protection des populations de la région.

Causes du déclin du triton crêté :

  • Destruction ou modification des plans d’eau (étangs et mares) en paysage ouvert
  • La fertilisation intensive dans les environs entraîne une saturation des eaux en nutriments (eutrophisation).
  • Propagation des bosquets sur les berges entraînant un effet d’ombrage plus intense sur les eaux
  • Destruction des habitats dans la nature (p. ex. : les haies, les marais et les bosquets)
  • Les obstacles ou de trop grandes distances entre les populations de tritons crêtés rendent les échanges plus difficiles (isolement).
  • Pertes dues au trafic routier lorsque les tritons crêtés se déplacent d’une eau à l’autre

Ces dernières années, le Natur- & Geopark Mëllerdall a effectué un recensement des populations de tritons crêtés et défini des mesures concrètes de protection. Le projet a pour objectif principal la revalorisation de diverses mares dans lesquelles vivent les tritons crêtés. Dans cette optique, des contrats réglant l’exploitation adaptée et plus extensive des terres ont été négociés avec les agriculteurs voisins. Par ailleurs, nos forestiers enlèveront les arbres qui apportent trop d’ombre aux mares et nuisent ainsi à la qualité de l’habitat des tritons crêtés. En outre, les détritus déposés sur place seront ramassés ponctuellement. À certains endroits, les mares sont également comblées de sédiments : elles seront en partie draguées afin de pouvoir à nouveau accueillir des tritons crêtés.

À l’instar de beaucoup d’autres projets de protection de la nature au Natur- & Geopark Mëllerdall, le projet « Triton crêté » est mené en étroite collaboration avec l’Administration de la nature et des forêts et avec des experts externes.