Protection de l’eau potable

Contrairement au plan d’action pour la protection des sources, ce projet se concentre sur la protection de notre eau potable, qui revêt une importance particulière dans le Natur- & Geopark Mëllerdall. Grâce à la géologie de la région, la majorité des ménages peuvent être approvisionnés par les sources et les forages des communes, la raison pour laquelle le Natur- & Geopark Mëllerdall est également connu pour être autosuffisant en eau potable. Une soixantaine de sources et de forages sont utilisés pour l’approvisionnement. Ceci n’est pas une évidence, ni au niveau mondial ni au niveau national. L’autosuffisance en eau potable est rendue possible par le grès de Luxembourg, qui constitue par ses pores et fissures un aquifère idéal et qui filtre l’eau souterraine de manière naturelle.

Afin de protéger encore mieux cette ressource précieuse, les communes mettent en œuvre des mesures volontaires supplémentaires dans plus de 20 zones de protection de l’eau potable dans les domaines de l’habitat, des transports, de l’agriculture et de la sylviculture, en étroite collaboration avec les acteurs concernés. La coopération régionale entre les communes, les administrations et les représentants du secteur agricole joue un rôle important. Afin de simplifier la répartition des coûts, d’évaluer les mesures et de favoriser les échanges, ils ont fondé fin 2019 le “Comité d’Accompagnement” en présence de la ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable, Carole Dieschbourg. Outre les onze communes membres du Syndicat, six autres communes, exploitant également des captages d’eau potable au sein du Natur- & Geopark Mëllerdall, sont représentées dans ce comité. Une des mesures est la mise en place d’une coopération agricole dans laquelle les communes et les agriculteurs poursuivent ensemble l’objectif de maintenir la qualité des eaux souterraines. La personne de contact centrale et coordinatrice du projet est l’animatrice ressources eau potable.

thumbnail of Comitée_Accompagnement_Trinkwasser
Membres du “Comité d’Accompagnement”
thumbnail of NGPM_Trinkwasserschutzzonen
Carte des zones de protection d’eau potable

Une protection active de notre eau potable est un investissement dans notre avenir. Le projet est financé par les communes de Beaufort, Bech, Berdorf, Consdorf, Echternach, Fischbach, Heffingen, Larochette, Nommern, Rosport-Mompach, Waldbillig, Biwer, Diekirch, Grevenmacher, Manternach, Reisdorf et Vallée de l’Ernz, qui sont soutenues par le Fonds pour la gestion de l’eau du ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement durable et par le ministère de l’Agriculture, de la Viticulture et du Développement rural.

L’eau potable est l’aliment le mieux contrôlé, alors profitez-en dans notre set de carafes et verres.