La conservation des espèces dans les zones urbanisées

Nos villes et nos communes servent d’habitat à de nombreuses espèces animales parce qu’elles offrent des habitats et des conditions locales diverses sur des surfaces très réduites.

Les oiseaux et les chauves-souris qui trouvent des sites de reproduction et des gîtes dans les fentes, les niches, les cavités et les saillies de bâtiments ou au niveau des toits, présentent un intérêt tout particulier. Toutefois, ces habitats ne sont pas épargnés non plus par le déclin de la biodiversité.

L’habitat de nombreuses espèces se raréfie progressivement, notamment en raison de mesures de transformation et d’extension de bâtiments existants, de la réalisation de nouvelles constructions plus économes en énergie, mais aussi en raison d’un manque de tolérance et de la perte de sources de nourriture importantes (p. ex. à cause de la densification des centres-villes et de l’entretien excessif des espaces verts).

Les oiseaux et les chauves-souris qui habitent dans des bâtiments existants enrichissent notre milieu de vie, et ils constituent un moyen d’entrer en contact avec la nature au quotidien pour beaucoup d’hommes. Par conséquent, le Parc naturel et Géoparc Mëllerdall accorde une attention particulière à «  la conservation des espèces dans les zones urbanisées ». Le projet est centré, pour l’essentiel, sur les relations avec le public en général, mais également sur le conseil aux constructeurs et aux communes et sur la mise en œuvre concrète de projets comme p. ex. la fixation de nichoirs spéciaux ou de planches à fientes.

Le Parc naturel et Géoparc Mëllerdall offre :

  • Sensibilisation du public
  • Conseil aux particuliers, aux communes et aux entreprises
  • Installation de nichoirs spéciaux
  • Fixation et nettoyage de planches à fientes
  • Renseignements concernant la conservation des espèces dans la maison, dans le jardin et autour de ceux-ci
  • Réduction de conflits entre l’homme et l’animal

 

 

 

Détails