Actualités

Au Natur- & Geopark Mëllerdall (NGPM), la joie est grande : lors de sa 214e session, qui s’est tenue du 30 mars au 13 avril à Paris, le Conseil exécutif de l’UNESCO a accepté le NGPM dans le réseau mondial des Géoparcs mondiaux de l’UNESCO.

Le Conseil exécutif a ainsi suivi la recommandation unanime du Conseil des Géoparcs Mondiaux de l’UNESCO, basée sur un examen détaillé de la candidature du NGPM et sur les rapports des experts de l’UNESCO sur le terrain, adoptés lors d’une session mondiale en ligne qui s’est tenue du 8 au 11 décembre 2021. Parmi les 18 candidatures soumises à l’UNESCO en 2019 et 2020, huit régions ont été confirmées comme nouveaux Géoparcs mondiaux de l’UNESCO. Le réseau international des Géoparc mondiaux de l’UNESCO compte désormais 177 membres dans 46 pays.

Le NGPM remercie ses communes membres, la Commission Luxembourgeoise pour la Coopération avec l’UNESCO et tous les ministères, adminitrations, partenaires et personnes privées qui ont aidé à obtenir le label!

Et maintenant ? – Une reconnaissance internationale et un engagement pour le développement

Grâce à l’obtention du label, la notoriété de l’impressionnante région Mëllerdall, avec ses sites géologiques intéressants et son patrimoine naturel et culturel particulier, touchera beaucoup plus de personnes qu’auparavant. En effet, le label est également synonyme de reconnaissance internationale.

Les Géoparcs mondiaux de l’UNESCO sont reliés entre eux par un réseau international. Des réunions régulières du réseau offrent la possibilité d’un échange et d’un réseautage intensifs, de trouver des idées et d’apprendre les uns des autres. Être un Géoparc mondial de l’UNESCO signifie en même temps s’engager toujours plus loin dans le développement de la région, car les Géoparcs mondiaux de l’UNESCO sont réévalués tous les quatre ans.

Les projets en cours du Natur- & Geopark Mëllerdall continuent d’avancer. Mais dans les semaines et les mois à venir, l’accent sera également mis sur les recommandations de l’UNESCO. L’équipe du NGPM examinera et mettra en œuvre les propositions sur ce qui pourrait être concrètement amélioré au sein de la région au cours des quatre prochaines années. Les recommandations portent par exemple sur l’accès et la découverte des géosites pour les habitants et les visiteurs. En outre, en collaboration avec l’association touristique régionale, les guides touristiques seront formés de manière encore plus ciblée sur certains thèmes de l’UNESCO Global Geopark Mëllerdall.

Le diplôme européen des espaces protégés est décerné depuis 1965 par le Conseil de l’Europe. Seuls les régions et les paysages d’importance européenne pour la conservation de la diversité biologique et géologique sont récompensés. Ces régions doivent répondre à des critères clairs et définir un plan de protection de la nature et de l’environnement. Jusqu’à présent, 74 régions dans 29 États ont été désignées. Après les cinq premières années, le travail effectué dans les régions est à nouveau contrôlé par des experts ; ensuite, le diplôme doit être renouvelé tous les dix ans. Les experts formulent des propositions d’amélioration et les régions concernées soumettent chaque année un rapport sur les mesures mises en œuvre et d‘autres changements éventuels. Le diplôme européen est une forte incitation pour les régions à s’engager dans la protection de la nature et de l’environnement et offre une plate-forme internationale d’échange/de mise en réseau et d’inspiration.

Le 26 octobre 1973, le Parc naturel germano-luxembourgeois est devenu la 13e région à recevoir le diplôme européen des espaces protégés. La région a été récompensée pour son orientation transfrontalière innovante. Les paysages de part et d’autre de la Sûre et de l’Our, qui comprennent au nord les hauts plateaux et les vallées profondes de l’Eifel et de l’Oesling, et au sud une partie des plateaux et des vallées de la région du Mullerthal, sont d’intérêt européen.

Le diplôme européen du parc naturel germano-luxembourgeois a été prolongé jusqu’en 2028 ; ceci avec la recommandation que l’Allemagne et le Luxembourg formulent pour la région des objectifs communs à moyen et long terme en matière de protection de la nature et de l’environnement. Ceux-ci sont élaborés par un groupe de travail depuis l’automne 2020.

En 2015, le diplôme européen des espaces protégés a fêté son 50e anniversaire.

Les expériences et le temps passé ensemble sont une excellente alternative aux cadeaux matériels. C’est d’autant plus vrai si l’on souhaite offrir un cadeau à quelqu’un qui a déjà tout !
Vous trouverez tous nos ateliers et excursions dans notre calendrier et notre brochure d’activités.
Nous délivrons également des bons cadeau ! N’hésitez pas à les demander avant le 15 décembre pour qu’ils arrivent à temps sous le sapin.